Adresse
/
Téléphone
Les présidents du Caen BC et d'Hérouville Saint-Clair ont accepté une union inédite entre les deux clubs.
 
A partir de la saison 2021-2022, l'équipe réserve du CBC et la première d'Hérouville fusionnent, pour proposer deux équipes communes : l'une évoluant en Nationale 3, l'autre en Pré-Nationale. Explications avec la présidente d'Hérouville Basket, Justine Lenrouilly.
 
En quoi consiste l'union entre Hérouville et le CBC ?
L’union est avant tout une volonté des deux clubs de mettre en place un projet sportif novateur sur le secteur et qui on l’espère s’inscrira dans la durée. L’union est tout simplement une mutualisation complète des moyens humains, matériels et financiers entre les deux clubs. On souhaite à la fois y vivre une aventure sportive, mais avant tout une aventure humaine.
 
En tant que présidente d'Hérouville, pourquoi avoir accepté cette aventure ?
Pour plusieurs raisons :
. C’est une suite logique au vue de l’investissement d’Hérouville Basket dans la formation du joueur depuis longtemps, ce qui restera notre priorité sur les prochaines années. Depuis plus d'un an, nous professionnalisons notre encadrement dans ce sens et nos salariés ont entamé un très bon travail malgré le contexte sanitaire.
. La présence de David Onillon sur l’équipe première d’Hérouville est clairement un élément qui a pesé dans la balance. Depuis plusieurs années, je travaille avec lui dans divers domaines. Nous fonctionnons très bien, en confiance et en toute transparence.
. La politique du CBC est de s’ouvrir à des structures alentours ce qui rejoint tout à fait notre volonté de faire rayonner le club d'Hérouville sur le territoire.
 
Les joueurs s'entraineront-ils ensemble ou y'aura-t-il un groupe N3 et un groupe PréNat ?
L’objectif de l’union est de créer un vrai projet commun. Par conséquent la mutualisation des effectifs, staffs, créneaux d’entrainement et lieux de matchs sont un passage obligé si l’on souhaite être dans cette dynamique. Deux entrainements communs ainsi qu’un entrainement par équipe sont prévus chaque semaine.
 
Penses-tu que les deux équipes en sortiront plus fortes que la N3 du CBC de la saison passée, et que la PréNat d'Hérouville ?
On l’espère. Attention les gens ne doivent pas se tromper dans l’objectif. Ce projet sportif ne repose pas uniquement sur une volonté de renforcer les équipes mais sur une pérennisation des niveaux. En tous cas on ne souhaite pas que nos deux équipes ne visent qu’un maintien, c’est sûr !
 
Est-ce que cette union a suscité des envies de la part de joueurs extérieurs aux deux clubs ?
Le concept de l’union a été plutôt agréablement perçu par les joueurs extérieurs à la structure. Comme tout projet naissant, les joueurs ont été curieux. Cependant contrairement à ce que certains clubs craignaient, notre volonté n’a pas été d’aller recruter X joueurs des clubs alentours mais de proposer quelque chose de cohérent à nos joueurs en interne.
 
Les effectifs sont-ils au complet ou cherchez-vous encore des joueurs ?
A l’heure actuelle, les effectifs peuvent se suffire à eux-mêmes en termes numérique. Seuls des vrais plus values pourraient, si besoin, intégrer le groupe actuel.
 
covid19-cbc-protocole-800-400
 
A lire également
> Le CBC conclut en beauté à Mulhouse (77-87)