L'épidémie de coronavirus et le confinement qui a suivi a eu raison de la saison 2019-2020 de Nationale 1 de basket. Direction Lyon pour prendre des nouvelles de William Pfister.

William est du genre très famille et c'est sans trop de surprise qu'au moment de prendre de ses nouvelles, on le retrouve à Lyon. C'est en effet dans l'ancienne capitale de la Gaulle romaine que résident ses parents avec qui, il a décidé de passer ce confinement. Son frère est également avec eux.

Et c'est important, car c'est avec lui que William assure l'entretien physique de base : "J’essaye de rester actif, on se motive pas mal avec mon frère pour faire du sport. On mange plus ou moins équilibré, mais y’a plus de kebabs ou de fast-foods, donc ça aide pour garder la ligne !"

Son temps se partage donc entre un peu de sport, des jeux vidéos, de la lecture, de la cuisine et... du jardinage. Et puis il y a bien sûr les séries TV. "Même si j’en regarde déjà beaucoup en temps normal, je suis en train de me refaire toutes les saisons de Game of Thrones avec mon frère qui n’a jamais regardé et il faut que je regarde les dernières saisons d'Ozark et Casa de papel ».

Quant à savoir ce qu'il lui manque le plus à l'extérieur, eh bien, pas grand chose. "Faut savoir que je suis casanier, donc à part aller voir mes amis ou faire du basket, pas grand chose me manque".

Le meilleur souvenir de la saison ? Le match retour au Havre


Si Brice Piérard à qui on a demandé avec quel joueur de l'équipe il aimerait se retrouver en confinement, avait mentionné Florian Thibedore et Gide Noël, William opte lui plutôt pour Bryson Pope. "Mi amigo Bryson ! C’est mon roommate quand on part en déplacement, et on rigole bien."

Cette saison inachevée laisse forcément un goût amer. Mais William est du genre à relativiser : "C’est dommage de finir ainsi, mais c’est normal. On peut pas continuer, si il y a risque de danger pour les joueurs et les fans qui viennent aux matchs..." Parmi les moments qu'il garde en tête de cette saison 2019-2020, assurément la victoire au Havre, "petite revanche par rapport au match aller. C’était un derby donc un enjeu sympa avec les supporters qui avaient fait le déplacement et puis je marque le panier de la victoire !"