On boucle ce mois d'avril 2020 après un mois et demi de confinement avec Gide Noël. L'intérieur caennais a rejoint le CBC en novembre 2019. Retour sur cette saison pas comme les autres.

Âgé de 27 ans, Gide Noël passe cette période pas comme les autres à Caen. Seul dans son logement. « Honnêtement, c'est dur de rester athlétiquement en forme, explique l'ailier fort du CBC. On doit être encore plus vigilant et faire de l'exercice. »

Pour occuper son temps, Gide s'organise donc des séances de sport, et regarde pas mal de documentaires et de reportages. La console de jeux n'est jamais très loin, les magazines et les livres aussi. Gide ne profite pas particulièrement de ce confinement pour découvrir de nouvelles séries TV. « En revanche, je suis retombé dans l'enfance et je regarde des dessins animés ! »

"C'est une période pour voir la vie autrement"

Plutôt du genre à positiver, Gide voit des bons côtés dans le confinement. « Pour tous ceux qui se retrouvent avec du temps libre, c'est une période pour voir la vie autrement, revoir ses priorités, sur les plans personnel et professionnel.  

Quant à savoir avec quel joueur Gide préfèrerait se retrouver en confinement, il ne veut pas trop se mouiller. « Ah, ah... la fameuses question. Y'en a plusieurs, mais joker... »
Comme ses coéquipiers, il comprend la décision de la Fédé d'avoir mis un terme à la saison. Une décision qui s'est avérée prémonitoire, puisque le gouvernement a fait savoir, mardi 28 avril, que les compétitions sportives sont interdites jusque fin août.

« C'était la meilleure décision à prendre, surtout sur le plan de la santé. Toutes les décisions, ont des côtés positifs et négatifs. Mais la santé n'a pas de prix. Il faut accepter ces décisions et s'adapter. »
Quant au moment qui l'a marqué cette saison, Gide a une attention particulière pour le staff. « Je dirais, comment le club m'a accueilli, et sa façon qu'il a eu de me mettre à l'aise ».