Nouvelle épisode de notre série sur le confinement vécu par les joueurs du CBC. Petite entorse en ce dernier week-end d'avril. On est allé voir un membre du staff, le coach en chef, Fabrice Courcier.

Le coach de l'équipe première du CBC est remonté dans son département d'origine. Il passe le confinement à Saint-Amand-Les-Eaux, avec son épouse qui comme lui, télé-travaille. Eh oui, il faut bien préparer la saison prochaine !
« On est tous les deux, car notre fils, Quentin, est toujours sur Mayotte. On communique avec lui via messenger plusieurs fois par jour. Je suis heureux d'être avec ma femme au quotidien, chose qui ne nous arrive pas souvent durant la saison sportive.»

Comme les joueurs, Fabrice Courcier fait attention à garder la ligne. « Je planifie mes journées afin de garder une activité régulière, explique-t-il. J'évite ainsi le grignotage, du moins j'essaie ! L'objectif est également de s'entretenir un peu physiquement… »

Proche de ses parents et de son fils... par téléphone


Pour passer le temps, Fabrice n'est pas du genre à se poser devant la télé pour regarder des séries. Son truc à lui, c'est plus la musique. « J'en écoute beaucoup plus qu'en temps normal. » Pour lui aussi, le lien avec les autres au quotidien est probablement ce qui lui manque le plus. « J'ai décidé de faire ce métier avant tout pour partager, construire et vivre une aventure humaine, essayer de transmettre au mieux une connaissance, alors oui les relations humaines que tu construis au quotidien me manquent. J'ai besoin de l'autre pour me sentir bien. »

Il lui manque aussi de pouvoir aller vois ses proches. « En ce moment, prendre contact avec mes proches et prendre de leurs nouvelles sont une priorité. Mes parents, âgés de 85 et 82 ans, résident à une vingtaine de kilomètres mais confinement oblige, je prends de leurs nouvelles par téléphone tous les deux jours et le fait de savoir mon fils seul à Mayotte m'angoisse un peu. Le plus important est la famille. J'ai arrêté de suivre les actualités, trop anxiogènes à mon goût, et j'ai une pensée particulière pour toutes les personnes touchées par un décès suite au coronavirus, avec en plus toutes les difficultés pour pouvoir faire son deuil. »

« Je regrette nos manquements sur la première partie »

Quant à savoir si mettre un terme à la saison était une bonne décision, Fabrice Courcier a les idées très claires sur le sujet : « Sincèrement, le plus important se situe ailleurs que de savoir si c'est la bonne décision ou pas. Stopper cette pandémie est la priorité du moment. La décision prise, d'arrêter la saison, est en accord avec la majorité des clubs, excepté les premiers au classement et ça peut se comprendre, donc elle paraît "juste". La question aujourd'hui est de savoir quel va être l'impact économique, avec cette crise sanitaire, sur le sport et notamment le nôtre. Je pense qu'on ne le maîtrise pas suffisamment, mais de nombreux clubs seront en grande difficulté. »

Alors en attendant que ça reprenne, un petit retour en arrière. Pour Fabrice, le fait le plus marquant de la saison est « forcément son arrêt brutal. Cette décision met fin à nos ambitions, nous avions la chance de nous rattraper d'une première phase délicate et on ne pourra pas le faire. Pour résumer la saison, je regrette nos manquements sur la première partie du championnat et notamment nos rencontres à domicile contre les équipes du top 4, trop de défaites pour ambitionner un meilleur classement en fin de première phase. Je mets en avant nos deux victoires à l'extérieur contre des concurrents directs : Boulogne-sur-Mer et Le Havre. »

Bien sûr, Fabrice a une pensée, émue, pour toute la famille du CBC. « Je remercie toutes les personnes (dirigeants, partenaires, bénévoles, supporters, spectateurs, speaker) pour leur soutien cette saison au palais des sports ou ailleurs. Je remercie toutes les personnes qui ont œuvré à mes côtés cette saison : staff médical, préparateur physique, Titi, Steeve et les joueurs. Je vous souhaite le meilleur, une pensée pour toutes les personnes qui prennent soin de nous et qui nous facilitent la vie actuellement, prenez soin de vous et de vos proches ! #Restez à la maison ! »