L'épisode 4 de notre série sur le confinement des joueurs du CBC, place à Aurélien Rigaux. Et direction le Nord de la France, où notre meneur de jeu passe cette période très spéciale, en famille (élargie) !

Pour passer le confinement, Aurélien Rigaux est rentré chez ses parents, dans la région Hauts-de-France. Le cadre l'a notamment convaincu, pour garder la forme : « J’ai la chance que chez mes parents, il y a un très gros jardin donc je peux courir. Et il y a un panier de basket, donc je peux jouer avec ma fille et mon fils, travailler le dribble et faire le shoot !!! »

Aurélien Rigaux passe du temps également sur le tapis de course de la maison. Il s'impose au moins une séance d'entraînement chaque jour, sauf le week-end. « C'est repos ». Avec sa femme et ses enfants, il se dit ravi de passer du temps avec ses parents et ses frères, qu'il ne devait pas revoir avant fin juin.

En mode... jardin


En dehors du basket et de l'entraînement physique, Aurélien passe du temps au... jardin. « Je coupe des arbres, je nettoie même l’étang ! » Il assure également qu'en dehors des devoirs des enfants, il « met quelques volées à la belote » à ses parents, « mais aussi à mon frère et à ma belle sœur ! »

Le quotidien lui manque : « le fait de pouvoir sortir quand on veut... Aller à la salle, avoir la vie de d’habitude en fait. » Quant à savoir quel joueur de l'équipe il aurait choisi s'il avait dû passer le confinement avec un membre du CBC : « Perso, je n'en choisi aucun. Ils sont trop chiants 😂. Je déconne bien sûr. Sérieusement, je préfère être avec tout le monde plutôt qu'avec une personne ! Au pire, je prends Titi (l'intendant du club).

"J'en profite pour passer un coucou aux supporters"

Aurélien Rigaux comprend lui aussi la décision de la Fédé d'avoir mis un terme à la saison. « Je pense que c’est une décision intelligente ! Il y a des choses plus importantes et plus grave dans la vie, et là, en l’occurrence, c'est la santé des gens qui est en jeu. La vie ne tient à rien, surtout quand tu vois les infos du moment ! »

Quant à un moment marquant dans la saison, Aurélien tient à mettre en avant le match aller contre Le Havre, malgré la défaite, « car la salle était hyper blindée et hyper chaude. C’est cool de jouer dans ces conditions ! J'en profite pour passer un coucou aux supporters, aux dirigeants, et que chacun reste chez lui et reste en bonne santé ! »