"Rennes nous avait posé de gros problèmes"

Le coach du CBC, Hervé Coudray, revient sur la victoire à Saint-Vallier (75-96), samedi 11 février 2017 et se projette sur la réception de Rennes, vendredi 17.
 
Comment analysez-vous cette 8e victoire de rang ?
Elle nous permet de rejoindre Quimper et Souffelweyersheim en tête du championnat de National 1. Sur le fond, après un premier quart-temps équilibré, 13/10 après 5' et 21/22 après 10', nous avons accéléré le jeu et pris un léger ascendant grâce à Justas Sinica, très adroit à 3-points face à la défense de zone adverse. Alternant de manière intelligente les attaques placées et les situations de jeu rapide avec BJ Monteiro en finition, nous avons pu rentrer aux vestiaires avec un capital de 5 points (38/43).

L'idée était de le garder ou de creuser l'écart ?
L'idée était de poursuivre sur la lancée du deuxième quart-temps. La reprise a été l'image de nos matchs précédents à cet instant là de la partie : un jeu fluide, un ballon qui circule vite et bien, des joueurs agressifs des deux côtés du terrain trouvant ainsi des tirs faciles et stoppant les attaques adverses. Nous avons réussi à maîtriser notre adversaire et notre rouleau compresseur n'a alors plus permis à Saint-Vallier de suivre le rythme. Si après 30', le score n'est encore que de 60/69, cela n'a pas duré puisqu'à la 35', nous menions de 21 pts. Et la fin du match m'a permis de faire tourner l'effectif.

Quelle est votre force actuellement ?
Le collectif. Samedi soir encore, nous avons cinq joueurs à plus de huit points, avec seulement huit balles perdues et une évaluation collective a 113. Vendredi nous retrouverons notre palais des sports. Nous recevons Rennes, un adversaire qui nous avait posé de gros problèmes lors du match aller. Une belle occasion donc de prouver que notre équipe a progressé. Poursuivons sur cette dynamique et allons chercher cette 9e victoire avec notre public. Let's go CBC !