"Orchies est en forme !"

Retrouvez la réaction du coach Hervé Coudray, à l'issue de ce week-end de championnat, qui voit son équipe être seule en tête de Nationale 1. Après la satisfaction du match de Rennes, Hervé Coudray est déjà plongé dans la prochaine étape : un déplacement à Orchies.
 
Quel est votre sentiment après la victoire sur Rennes, vendredi 17 février ?
La série continue, avec cette 9e victoire d'affilée. Et on ne s'en lasse pas ! Contre Rennes, nous avons signé un début de match de très bon niveau et nous avons ainsi pris notre revanche par rapport au match aller. Dans un Palais des sports bondé, comme lors des grandes soirées de play-off, nous n'avons pas traîné pour marquer notre territoire et prendre le large. Après 5 minutes de jeu, nous menions déjà 12-4, puis 25-8 après 10 minutes, et même 39-12 dans le deuxième quart-temps.

Le collectif semble désormais très bien rodé. Etes-vous de cet avis ?
Oui certainement, même si le défi c'est de répondre présent dans ce domaine le plus de temps possible dans un match. Mais avec aucune balle perdue en 12 minutes, une balle qui circule vite et bien et qui trouve à chaque fois les joueurs démarqués, une défense qui ne laisse que peu d'espace à ses adversaires, handicapés par l'absence pour blessure de Davis et Zivkovic, les joueurs ont parfaitement récité leur partition. Les équipes ont rejoint les vestiaires sur un score confortable en faveur du CBC de 45-28.

Est-ce que vous avez été déçu par le troisième quart-temps, dominé par Rennes ?
Il n'est jamais facile d'aborder une seconde période avec une avance aussi importante et nous nous en sommes rendu compte. Les Rennais n'ont pas lâché prise aussi facilement. En infligeant un 8/0 en début de troisième quart-temps, les Bretons ont réduit la marque à 45-32 et même à 8 points un peu plus tard (46-38). Le CBC a accéléré une seconde fois et l'écart s'est de nouveau creusé. Dans un match assez défensif, voir de notre côté sept joueurs à plus de 7 points, c'est une très bonne chose. Tout comme d'avoir 9 joueurs à plus de 15 minutes de temps de jeu. Cela montre la densité de notre équipe caennaise.

Vous êtes désormais seul leader. Qu'est-ce que cela vous inspire ?
Effectivement, les défaites de Quimper à Challans et de Souffel à domicile contre Orchies nours permettent de nous emparer de la tête du championnat de Nationale 1. C'est bien que nous y parvenions maintenant, mais attention, le parcours est encore long et il sera semé d'embuches jusqu'a l'ultime rencontre. Nous devons notamment aller samedi à Orchies qui vient donc de gagner à Souffel et qui avait su aller gagner à Quimper début janvier. Une équipe en forme qui reste sur quatre victoires de suite. Restons concentrés afin de ne pas se relâcher, au risque d'interrompre cette très série de neuf victoires.
Nous aurons ensuite la chance de recevoir à nouveau, avec la réception de Lorient le vendredi 3 mars. Le Palais se remplit de plus en plus. Nous devons maintenir le cap. Devant l'affluence grandissante, pensez à aller chercher vos places chez nos quatre revendeurs habituels. Let's go CBC