Le CBC s'impose sur le fil face à GET Vosges

Le Caen Basket Calvados s'est imposé vendredi 18 novembre 2016 face à Get Vosges (79-74), à l'occasion de la 12e journée de Nationale 1. 
 
Battu en Alsace le week-end dernier, les Caennais n’avaient nullement envie de subir le même sort face à une nouvelle équipe de l’Est. D’entrée de jeu, le ton était donné avec un premier panier rapide de Moustapha Diarra, très présent dans la raquette en ce premier quart-temps (2-0, 1’). Mais c’est sur un 3-points de Jonusas Zygimantas que Caen lançait véritablement son match, d’autant que l’intérieur lituanien récidivait quelque seconde de près (11-3, 4’). Le CBC était assurément sur le bon chemin dans cette rencontre, mais quelques pertes de balle donnaient l’occasion aux visiteurs du soir, dont un certain Slobodan Ocokoljic de rester au contact (16-13, 9’). Mais grâce à un 2+1 de Sébastien Cape notamment, les hommes d’Hervé Coudray, finissait bien ce premier acte (23-15).

La suite allait être tout aussi appétissante pour le public du Palais des sports, une nouvelle fois nombreux derrière son équipe. Dans cette manche, Caen prenait largement les devants pour l’emporter 23-10. L’occasion de voir notamment Ludovic Chelle régalait à 3-pts avec coup sur coup deux tirs primés réussis (39-21, 18’). Et comme en plus, les Caennais chipaient de nombreux ballons, les affaires normandes avançaient bien. A la mi-temps, Caen était largement devant (46-25).

Caen gerait alors son avance mais par Sidibe de loin, les Spinaliens montraient qu'ils avaient de la ressource. Mais ce même Sidibe pour une faute sur BJ Monteiro, sa cinquième, devait quitter relativement tôt dans ce match, ses partenaires. Caen accélerait alors à nouveau et Sébastien Cape trouvait notamment la planche pour deux points de plus (62-37, 35'). A +25, Caen semblait à l'abri avant de se faire peur. Le GET faisait encore valoir ses armes de loin. Et cette fois c'est Adjagba qui permettait aux siens d'y croire encore (62-46, 28').

Caen ne marquait plus et bien au contraire le GET Vosges jouait parfaitement la carte des shoots extérieurs. Deux tirs primés de suite leur permettaient de revenir plus que jamais dans la partie (66-58, 33'). Offensivement Caen n'y était plus (seulement 13 points dans le dernier quart). Plus rien ne rentrait et le GET Vosges revenait à trois longueurs (69-66, 38'). C'est le moment que BJ Monteiro choisissait pour claquer un dunk venu de la touche (71-66, 38'). Caen respirait mais le GET Vosges obtenait quatre lancers avant de n'en réussir qu'un seul. Ouf. Derrière, les secondes peinaient à s'égrainer, mais Caen conservait ce qui semblait lui être promis depuis la 25' minute.