Résumé offert par CRAF2S

Le CBC boucle en beauté

Pour son dernier match de la saison, le Caen Basket Calvados a battu Angers (86-77), au Palais des Sports, dimanche 23 avril. De quoi alimenter une très belle fête dans une salle bondée.
 
A la surprise générale, Zorro, oui Zorro !!! arrivait pour prêter mains fortes au CBC. A l'applaudimetre le masqué Thomas Cornely remportait bon nombre de suffrages. Cette entrée chevaleresque inspirait en tout cas Justas Sinica qui s'offrait un premier 3-pts (3-0, 1'). "Champions ok, mais il y a bien un match à gagner", pouvait-on entendre dans les travaées du Palais des sports, une nouvelle fois très bien garnies. Caen prenait rapidement les devants donc et Richie Gordon mettait les siens à l'abri dans un début de match maîtrisé (15-6, 5'). Mais bien que relégués et devant leurs supporters qui avaient fait le déplacement, les Angevins luttaient pour revenir à 24-18 avant de clore les débats du premier acte à 26-18.  
 
Le deuxième quart temps allait être bien plus défensif, à l'image d'un énorme contre de Richie Gordon après la pause. Dans la foulée, Ludo Chelle de loin ne parvenait pas à en profiter (29-25, 14'). Il s'en remettait bien quelques instants plus tard en réussissant son shoot de l'extérieur de la raquette (34-27, 17'). Puis Richie Gordon faisait encore le boulot sous le panier (36-29, 18'). Mais les Angevins revenaient de nouveau dans la partie (36-33, 19'), avant que Sébastien Cape ne signe une beau mouvement en solo (38-33, 19'). Et c'est sûr un alley-oop de Bryson Pope que le CBC bouclait de fort belle manière sa première mi-temps (42-33).
 
Tout allait bien certes, mais au retour des vestiaires, Angers indiquait clairement avoir encore envie de se battre et restait menaçant. La preuve quand Uzas sortit un superbe shoot dans le coin pour réduire la marqie à trois unités sur un tir primé (55-52, 26'). Bryson Pope devait alors s'employer de fort belle manière sous le cercle pour laisser Caen devant (57-54, 27'). Mais l'ABC abattait encore une belle carte de loin (59-59, 28'). Heureusement, Etienne Plateau lui répondait (62-59, 28'). Mais Caen terminait difficilement son quart temps sur deux tirs manqués de Justas Sinica (62-60) avant un 3-points génial au buzzer signé Lonzième (62-63).
 
Loin d'être à plat, le CBC se relevait. La réaction venait d'abord des tribunes, avant que les joueurs de regagnent le terrain. Tout repartait bien avec deux points de Sébastien Cape sur lancer-franc (64-63, 31'). C'était notamment avant que les Cébécistes ne connaisse un passe incroyable avec neuf points en une minute, conclue par un tir primé de Ludovic Chelle (74-65, 35'). Dans la foulée, l'arrière caennais faisait encore le boulot (81-69, 37'). Caen terminait en roue libre et s'offrait un 16e succès sur 17 à domicile cette saison (86-77). La fête pouvait commencer !
 
Un dernier match qui nous donne l'occasion de VOUS remercier dans le public. Pareille fréquentation au Palais des Sports de Caen n'avait plus était vu depuis la fin des années 70.