"Satisfait d'être arrivé jusque là"

Hervé Coudray, le coach du Caen Basket Calvados, revient sur la défaite de son équipe demi-finale du Final Four contre Saint-Vallier (93-79), samedi 21 mai.
 
Vous avez concédé plus de 30 points dans le premier quart-temps. Comment l'expliquer ?
Euphoriques en début de match, les joueurs de la Drôme n'ont pas laissé de round d'observation et leur adresse à 3-points leur a vite permis de creuser un écart (32/17 apràs dix minutes). Un changement de défense chez nous a fait douté l'équipe adverse dans le deuxième quart-temps et a permis aux Caennais de revenir au score avant la pause (43/38).
 
Mais à nouveau Saint-Vallier est reparti de l'avant...
Hélas, le debut de la deuxième mi-temps a été à l'avantage de Saint-Vallier. Cette équipe a vite retrouvé le même moment d'adresse qu'en début de match pour creuser un autre écart. Cette fois-ci, nous n'avons pas pu revenir et c'est en toute logique que Saint-Vallier a remporté ce match.
 
Quel est votre sentiment après cette élimination en Final Four ?
La saison du CBC s'arrête ici avec une place donc dans ce Final Four. Pour un promu, c'est déjà une très belle performance. Les sentiments sont partagés entre la satisfaction d'avoir participé à cette phase finale à quatre, d'avoir atteint les objectifs fixés en début de saison, d'avoir fait rêver de nombreux supporters de plus en plus présents à domicile comme à l'extérieur (merci à eux !), mais aussi la frustration de ne pas avoir réussi à aller un peu plus loin encore.
Merci à tous les partenaires publics et privés, encore une fois aux supporters pour votre soutien pendant toute la saison. Le CBC a continué d'apprendre et de grandir pendant cette année. Nous devrons corriger les erreurs commises et espérer que les blessures ne viennent pas comme cette saison, perturber l'alchimie de l'équipe.
 
Comment allez-vous occuper ces prochaines semaines ?
Place aux vacances pour les joueurs et à la construction de l'équipe par le staff et les dirigeants pour la saison prochaine. Celle-ci se fera sans Philippe Da Silva qui a déjà annoncé sa retraite en tant que basketteur professionnel.
Merci à tous pour votre soutien et nous vous donnons rendez-vous au mois de septembre pour la deuxième saison du CBC en Nationale 1.