Vitré fait chuter le CBC

Pas de cinquième victoire de rang en Nationale 1 pour le CBC, stoppé dans son élan par une belle équipe de Vitré, ce mardi 16 février, en Bretagne (79-66), pour le compte de la 22e journée.

"Vous avez beau joué l’avant dernier du classement, rien n’est facile en Nationale 1". La réflexion était audible dans les rangs caennais. Il faut dire que l’Aurore Vitré, devant son public, avait parfaitement su démarrer cette rencontre, même si c’était bien Philippe Da Silva et les Caennais qui à la faveur d’un 3-points, débloquait le panneau d’affichage (0-3, 30’’). Mais la réponse des locaux ne se faisait pas attendre quand Antoine Belkessa répondait parfaitement (3-3, 1’). La partie était bien lancée et jusqu’à la cinquième minute, à un panier normand correspondait bien souvent un panier breton (9-9, 6’). Mais l’Aurore Vitré enclenchait alors la vitesse supérieure sur le plan offensif. Deux lancer-francs de Brown donnaient sept unités d’avance aux siens (21-14, 9’). Caen parvenait tout de même à limiter la casse sur un panier de Camille Eleka (21-16, 10’).

Après la courte pause, les Bretons maintenaient leur pression sur le plan offensif, profitant d’une bonne adresse au tir, pour rapidement mener 28-17 (13’). Heureusement un 3-points de Bill Clark et un panier de Fabien Omont mettaient un terme à la bonne dynamique adverse (28-22, 14’). Et même 28-24 quand le Cherbourgeois marquait encore (15’). Caen semblait alors bien relancé quand Yann Siegwarth trouvait la ficelle de loin (33-29, 17’). Mais c’était mal connaître les hommes de Zoran Durdevic qui se donnaient à nouveau de l’air (37-29, 18’). Plus rien n'était ensuite marqué dans cette première mi-temps.

Des 3-points qui font mal


Au retour des vestiaires, les Caennais repartaient du bon pied avec un nouveau 3-points de Bill Clark (37-32, 21’). Caen faisait le boulot en défense pour récupérer un maximum de ballon et gêner les tirs adverses. Les efforts portaient leurs fruits quand Fabien Omont égalisaient (39-39, 24’), pour la première fois depuis la cinquième minute de la rencontre. Mais à nouveau les locaux trouvaient les ressources pour reprendre les devants. Yves Quincy-Jones rentrait un 3-points qui faisait mal (55-48, 28’). Et que dire sur celui réalisé par Guillaume Mérie peut avant la fin du troisième quart-temps, alors qu’il n’avait pas encore eu la chance de se reposer depuis le début de la rencontre (59-50, 30’).

Dans les premières minutes de la dernière manche, les Bretons maintenaient l’écart (64-56, 33’). A cours d’énergie, les Caennais peinaient en fin de match pour faire la différence et revenir dans la partie. Les tentatives des Cébécistes à 3-points ne trouvaient pas la réussite alors qu’en face Vitré faisait encore preuve d’adresse (74-62, 38’). Caen ne reviendrait pas et le match se bouclait sur le score de 79 à 66, en faveur des Bretons.

Assurément, les Caennais auront besoin du soutien de leur public, ce vendredi 19 février au palais des Sports de Caen pour battre Aix-Maurienne, l'un des gros du championnat.