Un CBC au dessus de Saint-Vallier

Le CBC s'est imposé au Palais des Sports de Caen ce vendredi 22 janvier devant le troisième de Nationale 1, Saint-Vallier (97-76), pour le compte de la 18e journée.
 
Au coup d’envoi les Caennais avaient bien en tête le fait qu'au match aller, les joueurs de Saint-Vallier leur avaient coller 29 points dans le premier quart-temps. Accent donc mis sur la défense en début de match et malheureusement Ian Caskil se retrouvait avec deux fautes au bout de trois minutes de jeu (6-5). Mais les cébécistes étaient inspirés devant. Bill Clark héritait du ballon pour le transformer en 3-points (9-5, 4').
Le CBC creusait alors un premier écart grâce à une belle adresse de loin avec un deuxième 3-points de Bill Clark et un autre de Marvin Phillips (15-8, 5'). Puis Saint-Vallier revenait à quatre points, mais Camille Eleka s'arrachait sur un rebond qui accouchait d'un 3-points de Marvin Phillips (18-12), avant que Camille n'en rentre un de loin, à son tour (21-12, 7'30''). Le premier acte se concluait avec un 23-17 en faveur des locaux à la marque.
 
A la reprise, le compteur caennais restait bloqué une minute avant que Fabien Omont ne décoche un beau tir à mi-distance (25-20, 11'). Et c'est encore lui qui prenait un rebond offensif quelques minutes plus tard pour marquer derrière (27-20). Le match s'emballait avec un panier de Romain Grégoire, puis un 3-points de Yann Siegwarth (32-20, 13'). Caen continuait à gonfler son capital points avant qu'Etienne Plateau ne sorte sur blessure (39-26, 17'). Mais Saint-Vallier revenait dans le coup avec un 3-points de Jonathan Hoyaux, puis deux lancer-francs réussis (39-31, 18'). Mais avant la pause, les hommes d'hervé Coudray parvenaient à grapiller encore un peu de terrain (44-33).
 
Le CBC est vite reparti de l'avant

Au retour des vestiaires, le CBC repartait du bon pied avec un 6-0 signé Marvin Phillips et Ian Cakill (50-33, 22'). Puis dans la foulée d'un 3-points adverse chanceux, Camille Eleka assurait un 2+1 en contre (53-36, 13') : +17 pour le CBC, le plus gros écart depuis le début de la rencontre. Mais deux 3-points de Rasheed Wright donnaient de l'air aux visiteurs (57-46, 26'). C'était avant que Bill Clark n'y alle de son 3-points pour conforter l’avance caennaise (60-46, 28'). Puis Philippe Da silva prenait le jeu à son compte, attaquant deux fois le panier pour cinq points (67-52, 29'). Le Palais s'enflammait sur un dunk de Bryson Pope (69-54), suivi d'un contre de Fabien Omont en défense.

Caen réussissait également son entrée en matière dans le dernière acte pour compter 19 points d'avance (73-54, 31'). Bill Clark signait deux interceptions en moins de 30 secondes mais à chaque fois, le ballon n'était pas bien exploité. Mais que dire de la pénétration de Yann Siegwarth suivi d'un tir en cloche réussi quelques instants plus tard (79-64, 34') ? Les hommes d’Hervé Coudray géraient alors sereinement la suite des événements. Le jeu était régulièrement haché compte tenu du grand nombre de fautes de part et d’autre (18 de chaque côté à cinq minutes de la fin). Le CBC comptait 21 points d’avance quand Marvin Phillips expédiait un nouveau 3-points (92-71, 39’). La victoire se dessinait plus que jamais pour finalement conclure sur un 97-76 très intéressant pour la suite. Et la suite, ça sera dès vendredi prochain au Palais des Sports contre La Rochelle (20h) !