GET Vosges, l'heure des retrouvailles

Ce vendredi 4 mars au Palais des Sports de Caen, le CBC accueille une vieille connaissance, le GET Vosges. La sixième place au classement de Nationale 1 est en jeu. Et pas seulement... 

Il y a bien souvent une bonne et une mauvaise nouvelle. C’est le cas avec la réception de GET Vosges, ce vendredi 4 mars, au Palais des Sports de Caen (20h). La bonne, c’est que cette rencontre marquera le retour sur le parquet caennais d’un joueur très apprécié du public normand, Slobodan Ocokoljic, qui participa au sacre de champion de France de Nationale 2 du CBC, en juin dernier. L’intérieur serbe, après deux saisons passées à Caen, a rejoint les rangs du GET Vosges en début de saison. 

La mauvaise, c’est que ces dernières années, le GET Vosges ne réussit pas aux hommes d’Hervé Coudray. Joueurs, staff, supporters, bénévoles et partenaires du CBC ont encore en tête cette élimination en playoffs de Nationale 2, au crépuscule de la saison 2013-2014, qui priva les Caennais d’une montée à l’étage supérieur. Et en novembre dernier, pour les « retrouvailles » à Epinal, les Cébécistes étaient repartis avec une défaite (92-78). 

En quête d'une revanche
La rencontre qui s’annonce vendredi revêtira donc à nouveau un air de revanche. Le match promet d’être d’autant plus intense que les deux équipes occupent la sixième place du classement, et dans la course aux playoffs, une position gagnée est toujours précieuse. Depuis le début de l’année, les Vosgiens n’ont perdu que deux de leur sept derniers matchs en championnat (à Chartres 80-66 et chez eux contre Bordeaux 63-68). Surtout, ils restent sur une victoire très convaincante contre Saint-Vallier (80-65) qui ne compte désormais plus qu’une victoire d’avance sur la paire CBC-GET Vosges. 

Sur le plan offensif, Kyle Tresnak, encore 22 points le week-end passé, sera à surveiller de près. Les Vosgiens sont aussi connus pour posséder la meilleure défense du championnat derrière celle de Blois (69 pts par match, contre 76,8 pour le CBC). Le GET est doué au rebond (38,3 en moyenne par match, troisième de NM1, derrière le CBC avec 38,4), surtout quand il s’agit d’en prendre en défense (27,2 contre 26,6 pour le CBC).

Le Mini Movie FFBB sur le CBC