CBC-Chartres : l'avant-match

Ce vendredi 15 janvier, le CBC accueille Chartres, un mal-classé aux dents très longues...
 
Actuellement 16e dans un classement qui compte 18 équipes, Chartres qui débarque au Palais des Sports ce vendredi est loin d’apparaître comme une montagne infranchissable. "Mais ne nous fions pas au classement actuel, car se groupe est en train de redresser la barre", annonce tout de suite Hervé Coudray, le coach caennais. Le week-end dernier, face à l’un des "gros" de Nationale 1, Saint-Vallier, les joueurs de l’Eure-et-Loir ne se sont inclinés que de quatre points (74-78). Surtout, en fin d’année dernière, les Euréliens se sont largement imposés contre La Rochelle dans un match très abouti (83-46), une semaine après une prestation tout aussi sérieuse à Mulhouse (victoire 50-82). Chartres reste sur trois victoires lors de ses quatre derniers matchs.
 
Chartres vise les playoffs
 
Les joueurs de Philippe Namyst peuvent s’appuyer sur un secteur intérieur très fort. Avec notamment Olivier Gouez (2,18m), ce n’est pas un hasard de trouver Chartres sur le podium des meilleures équipes au rebond (3e équipe avec 38,8 rebonds par match, contre 39,6 pour le CBC). Autant dire que la lutte dans les airs s’annonce intense ce vendredi au Palais des Sports.
 
L’UBCM est également une équipe connue pour sa capacité à intercepter les passes adverses (8,5 en moyenne par match, deuxième meilleure formation de Nationale 1 dans ce domaine).
 
Après un début de saison compliquée, les dirigeants de Chartres avaient décidé de changer la donne à la mène à l'automne, en poussant Rickey Gibson vers la sortie et en recrutant Benjamin Smith. Chartres part de loin, mais entend bien se qualifier pour les playoffs d’ici la fin de saison. Le CBC est prévenu !