Bordeaux de justesse...

Le Caen Basket Calvados s'est incliné à Bordeaux ce vendredi 11 décembre pour le compte de la 14e journée (87-84).

Ne jamais penser qu’une équipe derrière au classement est une proie facile. La règle vaut pour tous les sports de haut et les Cébécistes l’avaient bien en tête au moment de commencer leur match à Bordeaux. Le début de rencontre des Caennais était plutôt réussi, avec notamment une belle action de Ian Caskill sous le panier qui offrait un avantage de quatre unités aux siens après 3’12 de jeu (4-8). Bien sûr la partie était loin d’être gagnée et Bordeaux recollait vite à 9-9 avant de prendre l’avantage 11-9 sur un panier de Kevin Rogers. Le mano a mano commençait, mais deux points de Camille Eleka, suivis de deux 3-points de Romain Grégoire permettait aux Caennais de mener 17-25. Kevin Bichard réduisait l’écart de loin également, avant la fin du premier quart-temps (20-25).

Après la pause, Caen était le premier à se montrer efficace offensivement avec deux lancer-francs de Ian Caskill (20-27, 11’). Un premier écart était creusé. Reste que bien dans leur match, les Bordelais s’accrochaient avec raison. Un dunk de Mike Myers ramenait les siens à deux longueurs (25-27, 13’). Heureusement, Etienne Plateau réussissait son tir de loin (27-32), avant que Kevin Rogers ne l’imite (30-32, 14’). Ce tir alimentait un gros temps fort girondin puisqu’un tir, plus la faute, de Doumbia signait un 8-0 en faveur des Bordelais (35-32, 15’). La partie montait en intensité. Les duels étaient âpres, mais Bordeaux restait devant. Un dunk de Fabien Omont permettait aux Caennais de revenir à un point (45-44, 18’24’’), mais derrière les locaux faisaient le boulot pour regagner les vestiaires avec cinq longueurs d’avance (49-44).

Irrespirable fin de match

Au retour des vestiaires, Bordeaux revenait mieux. Les locaux continuaient leur marche en avant avec un bon, et sans surprises, Mike Myers qui dunkait fort sur la défense caennaise (55-46, 23’). Caen faisait le dos rond et par des shoots à l’intérieur de la raquette grignotait son retard, notamment suite à deux points de Ian Caskill (58-53, 25’). Reste qu'Alex Vialaret ne l’entendait pas ainsi. Il collait un 3-points au bon moment pour Bordeaux (61-53, 25’30’’). L’arrière bordelais de 21 ans en mettait un autre quelques instants plus tard pour maintenir le CBC à l’écart (64-56, 27’). Malgré tout, ce quart-temps restait très serré. Un dunk de Fabien Omont le confirmait : 66-63 avec 1’40’’ à jouer. Mais ce n’est pas une surprise, l’adresse bordelaise faisait mal, notamment quand Darrigand enchaîna 5 points sur deux paniers (70-63). Au buzzer cependant, Marvin Phillips réussit un 3-points fort précieux (70-66).

En écho au shoot de Marvin, Etienne Plateau assurait à deux points pour bien lancer son équipe dans ce dernier acte (70-68), puis 71-70 quand Fabien Omont prenait un rebond offensif pour marquer derrière (31’44’’). Caen poursuivait son bon début de dernier quart temps : Bill Clark et Marvin Phillips mettaient chacun un panier pour signer une belle série (11-1 / 71-75, 35’). Dans une fin de match extrêmement serrée, il était alors bien difficile de savoir qui allait sortir vainqueur de ce duel, surtout quand Darrigand inscrivait un 3-points, juste avant que Kevin Richard n’y aille de son panier (79-77, 36’13’'). L’atmosphère était irrespirable, car Caen revenait (79-79), avant que Bordeaux ne reprenne trois longueurs d’avance (82-79, 38’’). Caen s’arrachait et revenait à une longueur (82-81). Bill Clark manquait alors un 3-points et Bordeaux faisait la différence aux lancer-francs (85-81, 39’47’'). Derrière Marvin Phillips entretenait l’espoir à 3-points à quatre secondes de la fin (85-84) ! Mais finalement Bordeaux tirait son épingle du jeu.

L'IAE au Palais derrière le CBC